Projet éolien de Lespigue de 6.9 MW
Après plusieurs années d’études, le projet éolien de Lespigue composé de 3 éoliennes de 2.3 MW, vient de faire l’objet d’un dépôt de demande d’autorisation environnementale pour le compte de Langa-Engie.
Situé sur le territoire de la commune de Lestrade-et-Thouels, en continuité d’un parc éolien de 5 éoliennes déjà existant, ce projet est en cours d’instruction ; l’enquête publique devrait avoir lieu dans le courant 2020.
Soumis à la législation des installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE) dont les exigences sont très strictes, ce projet a fait l’objet d’études poussées sur les thématiques que sont la faune, la flore, l’intégration paysagère, le respect de la réglementation acoustique…. Toutes ces études ont été restituées dans une étude d’impact, jointe au dossier de demande d’autorisation, avec mise en avant des dispositions prises pour éviter, réduire voire compenser les impacts sur l’environnement et la santé.
Ce projet, situé sur le territoire du Parc Naturel Régional des Grands Causses devra se conformer à l’obligation d’y impliquer, par le biais de son financement, les habitants et collectivités locales. L’objectif de cette approche participative est de permettre à tous les citoyens qui le souhaitent de placer une partie de leur épargne directement dans un parc éolien de leur territoire, et ainsi contribuer à la transition énergétique.
Photomontage du projet :

Projet de centrale photovoltaïque au sol des clapas de 9MW
Ce délaissé routier utilisé lors de la construction de l’A75 comme zone de stockage de terres de déblai était propice à l’étude d’un projet de centrale photovoltaïque au sol. Dans un premier temps, en lien avec les élus de La Cavalerie, Terre et Lac Conseil a été mandaté pour définir et superviser la consultation concernant la solarisation de la toiture de la maison de santé de la commune, puis s’est concentré sur ce projet solaire au sol.
Après avoir réalisé les études et le développement nécessaires à ce type de projets, Terre et Lac a déposé pour la société Corfu Solaire, le dossier de demande de permis de construire cet été 2019. L’instruction est en cours et l’enquête publique devrait avoir lieu au printemps 2020. Conformément aux façons de développer les projets et d’y impliquer les populations sur place de Terre et Lac, ce parc solaire au sol, situé dans le Parc Naturel des Grands Causses, fera l’objet d’un appel au financement participatif par les habitants par une entrée au capital à hauteur de 35%. Si le projet est accepté en instruction et sans recours, ce parc à énergie solaire devrait voir le jour en fin d’année 2020.
Photomontage du projet :